Livres de Jean-Jacques BUSINO
 

Catégorie "Enfants" - Chez Tribal/Flammarion
Cliquez sur les images pour voir les livres en format agrandi
- Chicoutimi - Sac de Noeuds

Catégorie "Roman noir" - Chez Rivages/Noir

Cancer du Capricorne

Pas plus que les précédents livres de l'auteur, on ne peut étiqueter celui-ci. Il s'agit d'une œuvre hybride, totalement personnelle- et par son sujet et par son traitement -, qui se caractérise par un mélange de spontanéité et de réflexion longuement mûrie. Le projet du livre est annoncé d'emblée : " Reprendre l'histoire depuis le début et comprendre le pourquoi du comment… Regarder la situation comme si elle ne me concernait pas. " D'où le ton très inattendu de ce texte construit en deux mouvements, telle une étrange sonate, et placé sous le signe omniprésent de la musique, qui n'a cessé d'accompagner la vie de Jean-Jacques Busino.

Ce qui donne sa force à Cancer du capricorne, c'est la description clinique et curieusement distanciée de ce qui arrive à un corps humain devenant de plus en plus étranger à son propriétaire. Busino trouve les ressources morales et linguistiques pour jouer avec les mots de la mort et créer un climat ubuesque où domine une forme d'humour noir et décalé. Aussi autobiographique que soit la trame de ce récit, il se lit comme un roman, tant l'auteur se mesure frontalement à son sujet pour en éliminer toute trace de pathos et de sentimentalisme bon marché. En lieu et place de cela, il nous invite à de lumineuses remontées vers le temps de l'enfance et de la famille, du côté de l'Italie. C'est l'occasion pour lui de poser les questions de la filiation, de la transmission et de la paternité. Lui qui dit avoir tant reçu de son père avoue, lucide, que " comme tous les pères de (sa) génération ", il n'a " rien transmis " à son fils. D'où la douleur inconsolable qui hante le deuxième temps du récit, la révolte ainsi que la tentation de la vengeance vis-à-vis de l'homme qui lui a volé la vie de son enfant. Toutes questions qui se ramènent à la plus fondamentale et la plus tragique : faut-il laisser " vivre " cet adolescent qui n'est plus qu'un corps souffrant ou mettre fin à ses souffrances ?

Ce " roman " des vies brisées est une confession intime, un bilan, mais aussi un partage. Partage d'un drame dont l'atténuation passe, pour cet " athée frustré ", par la seule rédemption possible : l'écriture. Une écriture simple, lumineuse, qui emprunte ses rythmes et ses métaphores à la musique, et gagne ce pari insensé : faire surgir du fond de la douleur humaine une œuvre incroyablement tonique et vivante.

- Un Café, une Cigarette - Le Bal des Capons
Des enfants dans la rue, un Suisse rêveur. Le drame en fin de parcours, Naples en trame de fond   Ce dont on ne parle pas, n'existe pas
- Dieu a Tort - La Dette du Diable
Un morceau de rock dans l'ambiance feutrée des studios d'enregistrement   La peur du noir d'un chef d'orchestre dans le noir... Le temps qui passe comme une partition de musique
- Le Théorème de l'Autre  
Un restant de la colère de Dieu déborde d'amour pour son prochain en le lui crachant à la gueule  

Chez La Baleine dans la série "Le Poulpe"
- Au Nom du Piètre qui a l'Essieu  
Un gars de gauche à deux mains gauches se prend le pied gauche dans les gags gauches des gens de droite  

 

Commandez directement ces ouvrages sur Amazon.fr

 


©2002-2017 Rec'Up. All rights reserved